SEO : les conseils pour lancer son site à l’international

Internet offre aux entreprises l’opportunité d’étendre rapidement leurs activités à l’international. Cependant, pour garantir son succès, la société doit se pencher sérieusement sur la partie SEO de son opération. En effet, sans une excellente visibilité, un site web ne peut contribuer à l’atteinte des objectifs d’une société, surtout à l’étranger. Voici quelques conseils en référencement pour le lancement d’une plateforme dans d’autres pays.

Bien choisir le nom de domaine

Le choix du nom de domaine est la première étape du lancement d’un site à l’international. Le ccTLD dédié est souvent recommandé pour débuter sur des  bases solides. Il remplace le générique “.com” par deux lettres indiquant le pays, tels que “.fr”.

Le ccTLD facilite la maintenance, la gestion de contenus dans différentes langues régionales et permet d’accéder à une stratégie SEO saine et optimisée, dès le commencement des opérations.

Pour ceux qui souhaitent réduire les dépenses liées à la maintenance tout en profitant de l’autorité du domaine principal, le sous-répertoire (nomdedomaine.com/fr/) est l’alternative la mieux adaptée au country code top level domain.

Le sous domaine (fr.nomdedomaine.com/) est à éviter pour éviter les problèmes de référencement. Il ne permet pas de bénéficier de l’autorité du nom de domaine principal.

Créer des contenus différents pour chaque version

Pour optimiser efficacement le référencement d’un site à l’international, il est conseillé de créer des contenus différents pour chaque version. Bien que cette méthode paraisse coûteuse, elle est fortement recommandée par Google.

Dans la création de contenus, il est indispensable de prendre en considération les spécificités régionales de chaque langue aussi bien au niveau du vocabulaire que des tournures de phrases. Ensuite, il faut créer des URLs distinctes pour chaque pays (.be, .ca, etc.) et indiquer à Google les pays ciblés par chaque version du site.

Dans le cas où le budget ne permet pas la création de contenus différents, on peut proposer diverses traductions d’un seul contenu, sans oublier de mettre en place une balise link rel=canonical. Elle a pour objectif d’indiquer au moteur de recherche la version de base du contenu unique.

Bien choisir les mots-clés pour chaque version

Le choix des mots-clés est une étape complexe. En règle générale, l’optimisation doit être réalisée avec des traducteurs/référenceurs locaux, afin de garantir des résultats de qualité.

Pour détecter rapidement les mots et les expressions les plus utilisés dans chaque pays, on peut faire appel à des outils tels que Google Adwords Keyword Tool, SEMrush ou Übersuggest.

Pour vos opérations SEO locales ou internationales, optez pour l’accompagnement d’un professionnel en contactant Futur Digital.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s